+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

collection / Henri Matisse

Né le 31 décembre 1869, dans le Nord de la France au Cateau-Cambrésis, Henry Matisse grandit à Bohain en Picardie. De formation initiale Clerc de Notaire, Henri Matisse étudie le droit à Paris de 1887 à 1888, avant d’exercer la profession de clerc d’avoué à l’étude de Maître Duconseil à Saint Quentin.

Au cours de l’année 1890, Henri Matisse est en convalescence et réalise ses premières peintures à l’huile, grâce à un cadeau de sa mère, une boîte de peinture. Pris, d’une nouvelle passion, Matisse s’inscrit à des cours de dessin à Saint-Quentin à l’école Maurice Quentin de La Tour.

En 1891, l’artiste abandonne définitivement le droit et se consacre entièrement à la peinture. Il s’inscrit à la très réputée Académie Julian à Paris, où il va suivre l’enseignement de William Bouguereau. Il fréquente également à cette époque l’atelier de Gabriel Ferrier où Matisse pratique le dessin du modèle vivant.

Janvier 1892, Matisse tente le concours d’entrée de l’Ecole des Beaux-Arts, où il échouera. Gustave Moreau, à l’époque membre de l’Académie des Beaux-arts, accepte néanmoins que Matisse assiste à ses cours dans son atelier. Il y rencontre Georges Rouault et Henri Evenepoël.  La même année, Matisse s’inscrit au cours du soir des Arts décoratifs où il rencontre Albert Marquet puis Henri Manguin.

Matisse continue son enseignement aux côtés de Gustave Moreau, qui perçoit en lui « la capacité de simplifier la peinture ». L’année 1894, il obtient son certificat d’aptitude à l’enseignement du dessin et s’installe quai Saint Michel à Paris, où sa fille Marguerite nait de sa liaison avec Caroline Joblau, l’un de ses modèles, le 31 août.

Matisse expose en 1986 au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts. Suite à cette exposition, Pierre Puvis de Chavannes qui est fondateur du Salon (avec Auguste Rodin, Jean-Louis-Ernest Meissonier, Eugène Carrière, John Singer Sargent et Carolus-Duran), propose à  Matisse de devenir  membre associé du Salon.

Matisse exposera au salon de la Société Nationale des Beaux-Arts jusqu’à la mort de Gustave Moreau en 1898. Cette même année, Matisse épouse Amélie Parayre et part en voyage de noces à Londres où il découvre les peintures de William Turner. Leur fils Jean nait l’année suivante. Amélie reste son épouse pendant plus de quarante ans ; ils se séparent en 1939.

En 1899, Henri Matisse intègre l’académie Camillo où il fait la connaissance d’André Derain, Jean Biette, Pierre Laprade et Jean Puy. Il fréquente la même année les cours du soir de sculpture à l’école d’art municipale de la rue Etienne-Marcel. Il se rapproche également d’Antoine Bourdelle afin de suivre des cours de sculpture à l’académie de la Grande chaumière. Il acquiert en juillet Le Buste de Rochefort de Rodin.

Le 19 juin 1900, naît le deuxième fils de Matisse. L’année suivante, Matisse expose au salon des Indépendants présidé par Signac et travaille pendant six mois avec Biette.

En 1902, il expose pour la première fois chez Berthe Weil, qui sera son premier marchand. Il réitère l’expérience l’année suivante ainsi qu’au salon des indépendants. Cette année marque le début de l’œuvre gravé (eaux-fortes et pointes-sèches).

Les années suivantes, il expose régulièrement (expositions particulières, salon des Indépendants, salon d’automne), jusqu’en 1905 où l’exposition du salon d’automne propulse Matisse comme chef de file du fauvisme. À partir de cet événement, il ne cesse d'exposer et de vendre ses toiles. Alfred Stieglitz organise notamment, en 1908, la première exposition d’œuvres à New York de Matisse à la Photo Secession (galerie 291). En 1909, le riche collectionneur russe Chtchoukine lui commande deux compositions, La Danse et La Musique.

Grâce à la notoriété, Henri Matisse connaît l’aisance matérielle. Il réalise de nombreux voyages, comme ses deux visites au Maroc entre 1912 et 1913, qui lui inspirent nombre de dessins et une vingtaine de toiles.

Le commencement de la guerre correspond à l’époque où Matisse s’installe dans le sud de la France, à Nice, où il vivra dès lors la moitié l’année. Jusqu'à la fin des années 20, l’artiste travaille presque exclusivement sur le thème du corps féminin.

La Légion d'honneur en 1925 et le prix Carnegie en 1927 consacrent le succès d’Henri Matisse, soutenu par ses multiples expositions internationales.

Au début de l’année 1930, Matisse entreprend un voyage pour Tahiti via New York et San Francisco, pour un séjour de six mois, duquel il rapporte une multitude de photographies et une quarantaine de dessins.

L’entre-deux-guerres est ponctuée de prestigieuses commandes provenant de l’étranger, qui mènent Matisse à sortir du cadre de la peinture : costumes et décors de ballets russes (Rouge et Noir, L’Etrange farandole), les illustrations des Poésies de Mallarmé pour les éditions Skira, et notamment la commande d’une grande décoration du collectionneur américain Albert Barnes pour sa fondation à Merion en Pennsylvanie, qui aboutit à la célèbre œuvre « La Danse ».

En 1938, Matisse est nommé officier de la Légion d’honneur.

Atteint d’un cancer, l’état de santé d’Henri Matisse lui impose diverses cures en France, lorsqu’en 1941 il doit être hospitalisé d’urgence à la clinique Saint Antoine de Nice, puis  transféré à la clinique du Parc à Lyon. S’en suit une longue convalescence ponctuée par des entretiens avec le célèbre critique d’art Pierre Courthion.

En 1946, Hélène Adant  démarre un « reportage » photographique sur le peintre qui ne s’achèvera qu’à la mort de celui-ci. La même année François Campaux réalise le film Henri Matisse.

Le 16 janvier 1947, Matisse est promu commandeur de la Légion d’honneur.

En 1948 Matisse travaille à la création de la chapelle du Rosaire pour les Dominicaines de Vence, sur laquelle Il travaillera jusqu’en 1951.

Le 3 novembre 1954, Henri Matisse succombe à une crise cardiaque à Nice. Il repose au cimetière Cimiez de Nice.

List of works

Henri Matisse - La Danse

/ USEFUL INFORMATION

11 avenue du Président Wilson
75116 Paris
Tél : 01 53 67 40 00

Open Tuesday to Sunday from 10am to 6pm. Late opening on Thursdays until 10pm (exhibitions only).
Permanent collection : free access

Metro Alma-Marceau or Iéna
RER C Pont de l'Alma
Bus 32, 42, 63, 72, 80, 92
Vélib' (self-service cycle hire) station: 2 rue Marceau

More information

Calendar of activities and events