Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

Babylon (Slang) / Foreign Tongues Evènement / Performance

© Haring
Durée 2h00
Publics
Adultes
Enfants / Ados
Famille
Personnes à mobilité réduite
Tarifs
Gratuit
Sans réservation
Adresse
Dans les espaces du musée
Heures
Du : Samedi 12 octobre 2019
au : Dimanche 13 octobre 2019
Le : Samedi 12 octobre 2019 de 14h30 à 16h30
Dimanche 13 octobre 2019 de 14h30 à 16h30

 

Babylon (Slang) / Foreign Tongues
Performance de la Compagnie Liquid Loft

 

La compagnie autrichienne Liquid Loft, dirigée par le chorégraphe Chris Haring, propose à travers une adaptation de sa pièce Foreign Tongues, où le corps est pensé comme architecture, un nouveau regard sur le lieu et les espaces du Musée d’Art Moderne à l’occasion de sa réouverture. Intitulée Babylon (Slang), la performance aura lieu au cœur du musée, le samedi 12 et dimanche 13 octobre de 14h30 à 16h30. 

 

 

Babylon (Slang) / Foreign Tongues
La Cie Liquid Loft explore à travers le cycle de performances Foreign Tongues les interactions complexes entre les messages verbaux et leurs attributs physiques. Ces chorégraphies abordent, avec le vocabulaire du langage corporel, des formes de communication parfois contradictoires. Des enregistrements dans différentes langues européennes, récoltés à partir d' interviews réalisés dans plusieurs régions constituent le point de départ des représentations.

La performance qui sera présentée au MAM, Babylon (Slang), est inspirée par l'Histoire biblique La tour de Babylone. Elle se développe comme une dystopie urbaine au sein de l’architecture de 1937, dans les salles du musée. Babylone représente l'expérience de l'Exil au moment où, dans l'histoire de la Religion, le monothéisme est apparu dépassant les frontières du clan, de la tribu, de la nation. La performance est créée spécifiquement pour le Musée d’Art Moderne de Paris.

Une grande quantité d'histoires du genre humain entrent dans le jeu de la chorégraphie, comme : l'empreinte de la famille, l’influence de la société, la mise en forme des corps et des désirs, les jeux de pouvoir au quotidien... Malgré l'appauvrissement et la simplification des codes qui régissent la société inhérents à la mondialisation, la performance invite à inventer un langage commun du monde. 

D’après l’article de Uwe Mattheiss

 

 

Liquid Loft
Liquid Loft a été fondé en 2005 par le chorégraphe Chris Haring, en compagnie du musicien Andreas Berger, de la danseuse Stephanie Cumming et du dramaturge Thomas Jelinek. Inspiré par la littérature de science-fiction et la théorie cyborg, les premiers travaux de Liquid Loft reflètent la transformation de notre perception et de notre corps grâce aux médias visuels et à l'utilisation quotidienne de la technologie. Par leur méthode de déconstruction et de reconstruction des deux, le répertoire de mouvements du danseur et les perspectives de perception du corps, Liquid Loft a fréquemment ouvert de nouveaux terrains chorégraphiques dans ses œuvres passées.

Leur imagerie idiosyncratique et symbolique, les décors acoustiques distinctifs et le haut niveau professionnel de leurs danseurs ont valu à Liquid Loft les récompenses et les récompenses internationales, telles que le Lion d'or de la meilleure performance à la Biennale de Venise.

 

 

Avec le soutien de