Durée 2h00

Sous forme de conférence, de rituel ou de performance, nous proposons d’accueillir quatre interventions publiques et d’en conserver les traces (captations vidéos et sonores, sculptures, dessins sur tableau noir...) pour les présenter durant la durée de l’exposition. Ce cycle questionnant les limites de la perception et du corps humain est issu d’une recherche sur les possibles mutations de l’être humain.

Existe-t-il des moyens nouveaux pour l’homme de s’alimenter, en envisageant des nourritures qui ne soient pas matérielles ? Graphiste et enseignant, depuis peu à la retraite, Martin Rodi né en 1941 à Zurich, ne mange plus depuis quatre ans et demi. Il en tire un grand enrichissement mais ne sait pas s’il renoncera un jour à ce mode de vie, qui n’a rien de nécessaire ni d’absolument définitif, étant données les contraintes qu’il lui impose. Il compare son expérience à un pèlerinage immobile, et un combat quotidien qui inévitablement provoque le débat. Joseph Beuys, qui cherchait avant tout à engager la conversation, est une référence pour Martin Rodi, qui dit n’avoir aucun message, rien à démontrer. Il est simplement prêt à témoigner d’une expérience très personnelle, et comprend les doutes et les réticences qu’elle peut susciter.

Publics
Adultes
Sans réservation
Heures
Le : Jeudi 24 juin 2010 de 19h00 à 21h00