Durée 1h00

Dans le cadre de l'exposition Co-Workers Le réseau comme artiste, au sein de l'espace THE ISLAND.

Jeudi 28 janvier à 19h30 : Conférence de Grégory Castera [en français] Nexialismes

Dans l’ouvrage de science-fiction La Faune de l'espace (1950), écrit par A. E. van Vogt, l'équipage d’un vaisseau spatial rencontre différentes formes d'intelligence extraterrestres qui les exposent à de nombreux dangers. L'un des membres d'équipage, adepte d'une science nouvelle appelée le « nexialisme », tentera de prouver à ses coéquipiers méfiants à quel point cette nouvelle discipline peut contribuer à résoudre des problèmes complexes. D’après l’auteur « Le nexialisme est une science qui a pour but de coordonner les éléments d'un domaine de la connaissance avec ceux des autres domaines. Il offre des moyens d'accélérer le processus d'absorption de la connaissance et d'utiliser efficacement ce qui a été appris. » (résumé de la fiche Wikipedia « La Faune de l’espace). En 2013, Grégory Castéra et Sandra Terdjman on créé Council, une structure curatoriale dédiée à la composition entre différentes formes de savoirs afin de donner de nouvelles représentations à des questions sociétales. Council agit sur le long terme, à l’échelle internationale, et module sa structure aux nécessités de son activité. Depuis ces conditions, elle tente d’observer des situations où se réexamine la nature humaine, et d’expérimenter comment “la manière dont je ne comprends pas l’autre est différente de la manière dont il ne me comprend pas”. Revenant sur les projets menés depuis la création de Council, Grégory Castéra s’interrogera sur les enjeux de pratiques curatoriales « nexialistes ».

Un cocktail sera conçu pour l'occasion par l'artiste Emma McCormick-Goodhart.

Grégory Castéra (sélection) : Bétonsalon (2009-2012), Playtime (Bétonsalon ; 2008, 2009), W (2007, 2009), Encyclopédie de la parole (2007-2014), Les Laboratoires d’Aubervilliers (2010-2012), TJCC (T2G, 2015), Council (2013-en cours)

Recherches menées par Council : Tacet (Biennale de Sharjah, PS1, Bergen Assembly ; depuis 2013), The Manufacturing of Rights (Ashkal Alwan ; depuis 2013), Devenir Terriens (Musée de l’homme ; depuis 2015)

www.lesformesduconseil.org

 

Jeudi 21 janvier à 19h30 : Conférence de DIS [en anglais] Biotechnosphere

Le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris invite le collectif Dis, inspirateur et metteur en scène de l'exposition CO-WORKERS Le réseau comme artiste, à dialoguer avec Andreas Dornbracht, PDG de la marque allemande de cuisines et de salles de bain de luxe Dornbracht, et le designer Mike Meiré avec lesquels DIS a collaboré pour réaliser l’oeuvre The Island (KEN). Cette oeuvre hybride est un environnement intelligent faisant fusionner cuisine et salle de bain. Rapprochant l’espace social et l’espace intime, l’installation sculpturale est aussi une plateforme informelle pour des talks qui viennent augmenter l’intelligence artificielle de The Island. Le titre du talk « Biotechnosphère », prend comme point de départ la plateforme elle-même pour appréhender les écosystèmes et les technologies, la biosphère et la technosphère et voir comment ils s’entremêlent à l’heure de la « smartification ». Le talk modéré par Toke Lykkeberg, co-commissaire de l'exposition, examinera également la collaboration qui a associé les artistes, un designer et une entreprise privée à créer une oeuvre d'un nouveau type pour un monde en réseau. // January 21 at 7.30 PM, Musée d‘Art moderne de la Ville de Paris invites the collective DIS, directors of the mise en scène of the exhibition CO-WORKERS – The network as artist, to a conversation with Andreas Dornbracht, the director of the German kitchen and bathroom manufacturer Dornbracht, and the designer Mike Meiré with whom DIS have collaborated on the production of the work The Island (KEN). Their hybrid work is a smart environment that merges kitchen and bathroom. Collapsing social space and private space, the sculptural installation also serves as informal platform for talks that augment the artificial intelligence of The Island. Under the title “Biotechnosphere”, the talk takes the platform itself as a point of departure for reflecting on ecosystems and technology, the biosphere and the technosphere and ways in which they are interconnected in a period of increasing ‘smartification’. The talk, moderated by the exhibition’s co-curator Toke Lykkeberg, will also touch upon the collaboration between artists, designer and private company in the creation of a new type of work for a networked world.

 

Vendredi 15 janvier à 15h : Conférence d'Angelo Plessas [en anglais] Eternal Internet Brother/Sisterhood

Artiste, curateur et fondateur en 2012 d’Eternal Internet Brother/Sisterhood – à la fois résidence et happening annuels organisés dans des lieux mystérieux et extrêmement complexe – Angelo Plessas abordera les thèmes fondateurs d’une expérience qu’il définit comme une évasion du provincialisme visuel vécu par tout le monde au quotidien devant l’écran.  Outre les notions de distribution, de matérialité, d’interaction sociale, de mysticisme, de nouvelles technologies et de déconnection, le talk évoquera également des questions concernant le bien-être, l’expérimentation mentale et physique.  // Artist, curator and founder in 2012 of Eternal Internet Brother/ Sisterhood - multidisciplinary residency / happening held every year in remote places , mysterious or extremely complex - Angelo Plessas will discuss the themes and concepts at the basis of experience which he defines an escape from the visual provincialism lived every day by all of us in front of the screen. To the concepts of distribution, materiality, social interaction, mysticism, new technologies but also disconnnection will be added issues related to physical and mental wellness and experimentation.

Publics
Adultes
Sans réservation
Heures
Du : Vendredi 15 janvier 2016
au : Jeudi 28 janvier 2016
Le : Vendredi 15 janvier 2016 de 15h00 à 16h00
Jeudi 21 janvier 2016 de 19h30 à 20h30
Jeudi 28 janvier 2016 de 19h30 à 20h30