Durée 1h30
Publics
Adultes
Famille
Heures
Le : Dimanche 8 janvier 2017 de 15h30 à 17h00
Jeudi 12 janvier 2017 de 20h00 à 21h30
Dimanche 15 janvier 2017 de 15h30 à 17h00

La sculpture ne peut que difficilement tomber plus bas !

DANS LE CADRE DE L'EXPOSITION CARL ANDRE, SCULPTURE AS PLACE, 1958-2010

La plateforme de recherche PRACTICES IN REMOVE propose trois visites de l'exposition. Moins de commentaires ? Plus d'exercices !

 

Ces visites postulent que l’exposition est un contexte idéal pour analyser et discuter les œuvres exposées d’une part, ce que ferait toute visite orthodoxe, mais aussi pour mettre au travail des réflexions d’ordre plus général, comme l’action de l’homme dans un contexte qui ne lui est pas dédié, les effets de la saturation, la matérialité, le vide, le superflu. Pendant une heure et demi, il s’agira d’explorer et de tordre l’interstice qu’est la visite guidée envisagée comme médium.

 

Point de départ : « Quand le plastique gagne la partie, l'art est affreux » (Carl Andre). Point d’arrivée : inconnu.

Les analyses des œuvres exposées disparaîtront graduellement pour faire place à un dialogue élargi engageant guides et visiteurs.

 

La plateforme de recherche PRACTICES IN REMOVE a pour objectif de penser et pratiquer le moins à l’ère de la saturation. Elle encourage au passage à l’acte, à l’oralité et défend les pratiques artistiques intégralement immatérielles. Elle génère des conditions alternatives, bougées, décalées, voire hors normes en recourant à la soustraction comme outil théorique, pédagogique et mode opératoire : http://practicesinremove.org/

 

AVERTISSEMENT : ceci n'est pas une visite guidée !