Si le bijou est indéniablement une forme artistique, il n’est pas automatiquement considéré comme une oeuvre d’art. Contraire en tous points à ce qu'une oeuvre d'art est censée être : considéré comme trop féminin (ou efféminé), trop précieux (matérialiste, conservateur), trop ornemental, lié de trop près au corps (pas suffisamment conceptuel ou autonome), ou trop primitif (ritualisé, magique, obscur), le bijou représente un des tabous du monde de l'art. Ce sont ces a prioris négatifs que l’ouvrage entend analyser pour les déconstruire et révéler la force subversive des bijoux 250 bijoux sont présentés : des pièces d’artistes (de Man Ray, Calder, Dali, Picasso, Fontana, à Fabrice Gygi, Thomas Hirschhorn, Danny McDonald), de designers (de Lalique, Anni Albers, Line Vautrin, Georg Jensen, à Tony Duquette, Bless…), mais aussi de bijoutiers contemporains (tels Gijs Bakker, Otto Kunzli, Karl Fristch, Ruudt Peters, ou Sophie Hanagarth……) ou encore de maisons de joaillerie (Cartier, Van Cleef & Arpels, Victoire de Castellane…), ainsi que des pièces anonymes, plus anciennes ou extra-occidentales (de la Préhistoire, du Moyen-Age, des bijoux amérindiens, punk ou SM, du rap au bijou fantaisie). 

Anne Dressen est commissaire d’exposition d’art contemporain au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Elle enseigne à l’ECAL de Lausanne, et est intéressée par les questions du design et du craft mais aussi du genre et de l’histoire post-coloniale au regard de l’art.

Michèle Heuzé est commissairepriseur et historienne du bijou et son expertise s’étend de la préhistoire au bijou contemporain et à la haute joaillerie. Elle enseigne parallèlement en faculté et écoles de bijouterie.

Benjamin Lignel, éditeur, commissaire et plasticien, est l’auteur de trois ouvrages sur le bijou contemporain. Il est le directeur de publication de Art Jewelry Forum, et enseigne à l’Akademie der Bildenden Künste (Nürnberg) et à Alchimia (Florence).

 

Les versions française et anglaise de cet ouvrage ont été publiées avec la généreuse contribution de L’École des Arts Joailliers.