L’exposition, constituée d’une partie du fonds offert au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris par l’artiste en 1983 suite à sa rétrospective, se focalise sur son travail réalisé sur Paris. Le parcours chronologique révèle la singularité d’une œuvre marquée par un regard social et touchant sur la transformation de la société dès l’après-guerre.

Au hasard de ses reportages, Charbonnier photographie des tranches de vie, devenues des documents d’histoire. « On fait toujours des photos qui seront historiques un jour ou l’autre » répétait Charbonnier. Ses légendes, indissociables des photos, révèlent un humour où sommeille parfois une douce ironie. Elles constituent « avant tout une conversation, un monologue, un à propos de, plutôt qu’une espèce de littérature plus ou moins journalistique » disait-il.

Cette exposition est conçue par le Musée d’art moderne de la Ville de Paris.

Commissariat de l’exposition
Emmanuelle de l’Ecotais, chargée des collections photographiques