Dès les années soixante, Lüpertz s’émancipe de l’art abstrait prédominant, avec les «peintures dithyrambiques ». Renouant avec la figuration, il utilise un répertoire de motifs issus de différents registres, périodes et styles dont le rapprochement inattendu permet une pluralité de lectures. L’artiste associe dans ses œuvres déclinées en séries, des références à l’histoire de l’art, aux mythes antiques et à l’Histoire contemporaine. Il instaure, plus largement, un dialogue singulier entre la peinture et la sculpture, le figuratif et l’abstrait, le passé et le présent et revisite l’histoire de l’art moderne avec une grande liberté stylistique. Cette rétrospective réunissant peintures, sculptures et œuvres sur papier retracera l’ensemble de la carrière de l’artiste, du début des années 1960 avec la série Donald Duck, à sa production la plus récente, incluant la série Arcadies de 2013.

Très influent parmi les jeunes générations de peintres, Markus Lüpertz a bénéficié d’importantes expositions à travers l’Europe (Bonn, Amsterdam, Madrid...) mais n’a jamais connu de rétrospective de son œuvre en France.

COMMISSARIAT
Commissaires de l’exposition : Julia Garimorth

 

Avec le soutien de :