Acquis par le musée grâce au mécénat, le tableau Composition d’Otto Freundlich, qualifiée « œuvre d’intérêt patrimonial majeur », fait partie des chefs d’œuvre du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Il enrichit notablement l’ensemble d’œuvres de Freundlich, déjà complété en 2012 par une importante sculpture, Composition (1933/2009) provenant de la Donation Michael Werner.

Jalon essentiel de l’histoire de l’art, cette première toile abstraite d’Otto Freundlich (1978-1943) réalisée en 1911 à Paris est contemporaine des peintures fondatrices de l’abstraction de Kandinsky, Kupka ou Delaunay.

Composition (1911) est une œuvre charnière au grand format rigoureusement carré qui témoigne du passage de l’expressionnisme à la phase première de l’abstraction.  Ici, comme chez bien d’autres artistes abstraits, l’observation de la nature est le point de départ de nouvelles « représentations ». Pour Freundlich, « La courbe est l’élément originel du corporel, du tridimensionnel (…) le bras qui montre une direction, le symbole de notre lien avec l’univers. » ; la peinture incarne une nouvelle « morale cosmique » et la fusion de la forme et du fond, une conception démocratique des êtres et des formes.