Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

If I loved you | Wura-Natasha Ogunji Évènement / Performance

If I loved you 2016 New York Photo: Miria-Sabina Maciagiewicz
Durée 0h20
Publics
Adultes
Enfants / Ados
Famille
Adresse
Collections permanentes - Niveau 2
Heures
Le : Jeudi 1 juillet 2021 de 20h00 à 20h20
English version below

Performance dans le cadre de l’exposition The Power of my Hands, Afrique(s) : artistes femmes

 
If I loved you est une performance inspirée de la peinture de 1940 de Frida Kahlo, Autoportrait aux cheveux coupés (MoMa NY), où l'on y voit l'artiste assise sur une chaise avec ses cheveux au sol tout autour d’elle.  Au-dessus d'elle, on peut lire un extrait d’une chanson populaire mexicaine, traduite ainsi : « Écoute, si je t'ai aimée, c'était pour tes cheveux. Maintenant que tu es chauve, je ne t'aime plus ».
 
Cette performance pose des questions sur la beauté physique et sa destruction, mais aussi sur la perte, le changement, la dynamique de voir et d'être vu, la représentation dans la société et la beauté de l'imperfection.
 
La plupart des performances de Wura-Natasha Ogunji explorent la présence des femmes dans l'espace public.
L’artiste s'intéresse à la façon dont les femmes occupent cet espace par des actions à la fois épiques et ordinaires. Ses performances comprennent alors souvent toute une série de recherches sur le travail, les loisirs, la liberté et la frivolité de ces femmes.
 
 
Wura-Natasha Ogunji
Née en 1970 à Saint Louis, États-Unis.
Vit et travaille à Lagos, Nigeria.
 
Wura-Natasha Ogunji est une artiste visuelle et une performeuse. Ses œuvres comprennent des dessins cousus à la main sur du papier calque, des vidéos et des performances publiques.
Son travail est profondément inspiré par les interactions quotidiennes qui se produisent dans la ville de Lagos, au Nigeria, de l'épique à l'intime.
Elle a été artiste-commissaire pour la 33ème Biennale de São Paulo, où sa performance à grande échelle Days of Being Free a été présentée à l’inauguration.
Elle a également exposé à la première Biennale de Lagos, à la Biennale de Kochi-Muziris, à 1:54, Londres et New York, au Seattle Art Museum, au Brooklyn Art Museum et au Louisiana Museum of Modern Art, Danemark.
Wura-Natasha Ogunji est lauréate de la bourse de la Fondation Guggenheim et a reçu des subventions de la Fondation Pollock-Krasner, du Dallas Museum of Art et de l'Idea Fund.
Elle est titulaire d'un BA de l'Université de Stanford (1992, Anthropologie) et d'un MFA de l'Université d'État de San Jose (1998, Photographie). 
Elle vit actuellement à Lagos, où elle est fondatrice et conservatrice de l'espace artistique expérimental The Treehouse. Celui-ci joue un rôle important sur la scène artistique contemporaine en exposant des femmes artistes.
 
Expositions récentes :
the pleasurable, the illegible, the multiple, the mundane à l’Artspace, Sydney
Alpha Crucis à l’Astrup Fearnley Museet, Oslo
A stranger’s soul is a deep well à la Fridman Gallery, New York.
www.wuraogunji.com
Instagram: @wuraogunji
 
 
English version
 
If I loved you is a performance inspired by Frida Kahlo's 1940 oil painting Self-Portrait with Cropped Hair (MoMa NY) which shows the artist seated in a chair with her hair on the floor around her.  The Spanish text above her translates as: Look, if I loved you it was for your hair.  Now that you are bald I do not love you anymore.
 
The performance poses questions about physical beauty and its destruction but also about loss, change, the dynamics of seeing and being seen, value in society, and the beauty of imperfection.
 
Much of Ogunji’s performance centers around the presence of women in public space.  She is interested in how women occupy space through both epic and ordinary actions.
 
Wura-Natasha Ogunji
Born in 1970 in Saint Louis, USA.
Lives and works in Lagos, Nigeria.
 
Wura-Natasha Ogunji is a visual artist and performer. Her works include drawings hand-stitched into tracing paper, videos and public performances.  Her work is deeply inspired by the daily interactions and frequencies that occur in the city of Lagos, Nigeria, from the epic to the intimate. Ogunji's performances explore the presence of women in public space; these often include investigations of labor, leisure, freedom and frivolity.
 
Recent exhibitions include the pleasurable, the illegible, the multiple, the mundane at Artspace, Sydney; Alpha Crucis at Astrup Fearnley Museet, Oslo; and A stranger’s soul is a deep well at Fridman Gallery, New York. She was an Artist-Curator for the 33rd São Paulo Bienal where her large-scale performance Days of Being Free premiered. She has also exhibited at: the inaugural Lagos Biennial; Kochi-Muziris Biennale; 1:54, London & New York; Seattle Art Museum; Brooklyn Art Museum; and Louisiana Museum of Modern Art, Denmark. Ogunji is a recipient of the Guggenheim Foundation Fellowship and has received grants from The Pollock-Krasner Foundation; The Dallas Museum of Art; and the Idea Fund. She has a BA from Stanford University [1992, Anthropology] and an MFA from San Jose State University [1998, Photography].  She currently resides in Lagos where she is founder/curator of the experimental art space The Treehouse.