Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

Ikebana, l'art de l'arrangement floral japonais | Les Flammes Ateliers, Événement

Rica Arai
Durée 2h00
Publics
Adultes
Tarifs
Plein tarif 10€
Tarif réduit 7€
Inscriptions
Réserver votre activité en ligne
Adresse
Salle Matisse - Niveau 3
Heures
Le : Jeudi 9 décembre 2021 de 19h00 à 21h00

Dans le cadre de l’exposition Les Flammes, L’Âge de la céramique, le Musée d’Art Moderne de Paris vous propose de découvrir l’ikebana, l’art floral japonais à travers une présentation de cette pratique ancestrale et d’un atelier au cours duquel vous pourrez réaliser une composition ikebana sous la direction de Rica Arai maître de l’ikebana Sogetsu*.

Informations :
De 19h-20h : présentation de l’ikebana en accès libre en salle Matisse dans la limite des places disponibles

De 20h à 21h : atelier sur réservation conseillée sur la billetterie en ligne

 

« ikebana » est la contraction en japonais des termes « ikeru » qui signifie vivre ou faire vivre et « hana » la fleur, en d’autres termes il signifie donner une nouvelle vie aux fleurs et aux végétaux.  L’ikebana est donc l’art de faire vivre les fleurs, les végétaux.

Cet art japonais, dont les origines remontent a plus de dix siècles, est depuis toujours l’expression de la vie au travers de la nature.

À l’inverse d’un bouquet de fleurs occidental qui remplit l’espace, la composition ikebana occupe l’espace. L’accent est mis sur la perfection des lignes, une harmonie parfaite de couleurs, d’espace et de formes.

La précision du geste et le souci du détail de l’artiste ikebana reflètent en tout point la finesse que l’on retrouve communément au japon dans les travaux manuels où l’esthétisme et la précision sont toujours de mise.

Il ne s’agit pas de simplement placer des fleurs dans un récipient mais bien plus, d’une discipline artistique dans laquelle la composition est une œuvre vivante où nature et humain se rencontrent.

Plus qu’une simple décoration florale, c’est une mise en scène d’éléments naturels destinés à nous livrer un message.

La pratique se fait en silence, un silence qui aide à vivre « dans l’instant » et à apprécier certaines choses de la nature qui jusque-là semblaient insignifiantes.

Loin de de se limiter à une beauté visuelle, l’ikebana est également porteur de valeurs. Au travers de ses œuvres, l’artiste ikebana exprime des messages de paix et de respect de la nature grâce à son écoute du langage des fleurs.

 

*École Sogetsu : Dans cette école créée en 1927 qui remet en question l’ikebana conventionnel, il ne s’agit pas de copier la nature mais de la métamorphoser. Créer une vision autre, rechercher des expressions toujours nouvelles, s’efforcer de ne pas s’enfermer dans un style, rester ouvert sans pour autant reproduire, utiliser toutes sortes de matériaux plus ou moins conventionnels. Considérer les fleurs comme un moyen d’expression parmi une multitude d’autres possibles. Afin d’être imprégné du mieux possible par cette école libre et expérimentale, il faut cependant dans un premier temps, comme dans toutes les écoles d’ikebana, étudier les bases avec précision.
Le style de l’école Sogetsu évolue spontanément avec l’époque et apporte sérénité à toutes sortes d’espaces, intérieurs ou extérieurs.