Depuis plus de 30 ans, Christopher Wool explore les territoires de lapeinture abstraite par une continuelle interrogation du procédé pictural : recours à la répétition, application de méthodes de l’art conceptuel et minimal, adaptation d’images photographiques, et travail avec différentes techniques comme le spray, l’encre pour sérigraphie et la reproduction numérique.

Conçue en étroite collaboration avec l’artiste, l’exposition se concentre sur plus d’une trentaine d’oeuvres de grand format peintes entre 2000 et aujourd’hui.

Né à Chicago en 1955, Christopher Wool émerge sur la scène new-yorkaise au milieu des années 80. Cherchant une troisième voie entre la peinture informelle et le pop-art auquel il emprunte son esthétique (répétition, détournement), il partage avec Jeff Koons, Cady Noland et Robert Gober l’attrait pour la banalité du quotidien.
Durant les années 1990, Wool s’est imposé par une oeuvre où domine une esthétique urbaine : notamment avec des motifs gestuels abstraits en noir et
blanc, des mots au pochoir à l’humour impassible, adressés au spectateur.

Dans les années 2000, la construction picturale de ses peintures subit une profonde métamorphose. La composition des éléments picturaux – des lignes noires peintes à la bombe ou des clichés d’images sérigraphiées sur toile – se fait de plus en plus complexe et diffuse. Ses peintures plus récentes associent techniques sérigraphiques et peinture à la main. Entre improvisation et composition, ces oeuvres aux techniques multiples font preuve d’une grande liberté formelle.

L’oeuvre de Christopher Wool a fait l’objet de nombreuses expositions internationales, en particulier celles au Museum Boymans van Beuningen (Rotterdam) en 1991, au Museum of Contemporary Art (Los Angeles) en 1998, au Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg en 2006 et au Ludwig Museum (Cologne) en 2009. L’artiste a participé à la Biennale de Venise en 2011. En 2013, le Musée Solomon R. Guggenheim de New York organisera une importante rétrospective de Christopher Wool.

Retrouvez le reportage d'Yvette Néliaz "Dame Pipi" 
http://damepipi.tv