Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition consacrée à Bertille Bak, jeune artiste française née en 1983. Circuits développe un parcours dont Paris est le point d’ancrage des deux derniers projets de l’artiste : Ô quatrième portant sur le questionnement existentiel de religieuses retirées dans un couvent et Transports à dos d’hommes, projet inédit réalisé avec les habitants d’un campement tsigane.

Films courts, sculptures mécanisées, objets bricolés, dessins et archives témoignent avec humour, poésie et engagement, des conditions d’existence et de moments de vie éprouvants. Ces récits imaginaires puisent leur inspiration dans la mémoire de familles ou de communautés souvent unies dans l’adversité, se trouvant au seuil d’un départ, en situation d’exil ou de migration. Le travail de Bertille Bak ne se limite pas à l’observation et au témoignage. Elle s’attache à recréer des liens, à consigner les traditions, les histoires, les identités des groupes avant leur dispersion ou leur disparition. 

Lors de ses précédents travaux, son intérêt s’est porté sur la révolte d’une cité minière du Nord-Pas de Calais et celle des habitants d’un quartier de Bangkok menacés d’expulsion, sur la survivance de la culture polonaise perpétrée à New York par ses représentants émigrés. Les digressions narratives de Bertille Bak associent des anonymes qui n’ont pas habituellement le droit de parole. Elles témoignent de son engagement et participent à la fabrication de nouvelles mythologies.

Aide à la visite