L’exposition rend compte des différents ensembles de cette oeuvre, découverte quelques mois avant sa mort : grands panneaux narratifs recto verso, drapeaux, portraits de personnages, ainsi que le chef-d’oeuvre Battle of Calverhine montré pour la première fois en France. Cette oeuvre de trois mètres de long représente la bataille inaugurale de la saga dargerienne ayant pour objet la révolte des enfants esclaves.

Né en avril 1892 à Chicago, Henry Darger, très tôt orphelin de mère, est placé dans un foyer pour handicapés mentaux. Il s’enfuit pour rejoindre à pied Chicago qu’il ne quittera plus, vivant de différents emplois modestes dans les hôpitaux. C’est pendant son temps libre, souvent la nuit, qu’il se livre à son grand oeuvre, dans une vie solitaire jusqu’à sa mort en 1973. Henry Darger produit en secret une oeuvre littéraire et picturale d’une ampleur exceptionnelle : un roman de plus de 15 000 pages dont le récit épique connu sous le titre The Realms of the Unreal (Les Royaumes de l’Irréel), est illustré par de grandes compositions (dessin, aquarelle et collage). Cette épopée relate l’histoire d’une guerre sans fin ayant pour origine la rébellion des enfants opprimés par le peuple des Glandéliniens. Une révolte soutenue par les Angéliniens, dont les aventures des héroïnes les Vivian Girls, sept petites filles, sont au coeur du roman.

La vie et l’oeuvre de Darger ont inspiré des générations d’artistes comme les frères Chapman, Paul Chan ou Peter Coffin ainsi que des auteurs contemporains comme Jesse Kellerman « Les Visages » ou Xavier Mauméjean « American Gothic ». Cet engouement témoigne de la fascination qu’il génère depuis plusieurs années.

Cet événement sera accompagné d’une publication de référence sur le sujet comportant différents essais sur la vie et l’oeuvre de l’artiste, de témoignages et d’un dictionnaire permettant de comprendre l’univers complexe de la mythologie de l’artiste.

Cette exposition est réalisée grâce aux prêts du MOMA de New-York, de la Collection d’Art Brut de Lausanne et de collections privées.

COMMISSARIAT
Commissaire de l'exposition : Choghakate Kazarian