Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

Victor BraunerJe suis le rêve. Je suis l'inspiration.

Le Musée d’Art Moderne présente la première rétrospective consacrée à Victor Brauner (1903-1966) depuis 1972. Elle rassemble environ 80 tableaux, ainsi qu’un ensemble important de dessins, des sculptures, des objets. Elle fera l’objet d’une présentation à la Fondation Barnes de Philadelphie à l’automne 2020.

Né en Roumanie, Victor Brauner participe à l’effervescence artistique des années 1920, traversée par les avant-gardes (expressionnisme, constructivisme dadaïsme…), avant de glisser vers une peinture onirique puis d’intégrer le mouvement surréaliste à Paris en 1933.Il adhère à ses préoccupations (érotisme, hasard objectif, interprétation des rêves, sciences occultes…) lui donnant une expression singulière et mystérieuse.

Pendant la guerre, la condition de juif étranger de Brauner, opposant à toute forme de totalitarisme, l’oblige à se réfugier dans la clandestinité dans le sud de la France. Paradoxalement, cette période de peur, de solitude et de misère, au cours de laquelle Brauner renouvelle style et techniques et se passionne pour l’ésotérisme, la kabbale, l’alchimie, s’avère d’une grande richesse inventive.

De retour à Paris en 1945, il fait figure de chef de file de la jeune génération surréaliste de l’après-guerre. D’autres influences se font jour, mêlant psychanalyse, primitivisme, archaïsme, mythes. Sa quête fondamentale est celle d’un langage nouveau, primordial, qui donne à voir non pas le réel, mais les ressorts invisibles du monde.

Commissaire : Sophie Krebs

Commissaires scientifiques : Jeanne Brun et Camille Morando

#VictorBrauner