Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

Buhlebezwe Siwani - Performance Nzunza (owner of the water) Évènement / Performance

Durée 1h00
Publics
Adultes
Enfants / Ados
Famille
Adresse
Salle Matisse - Niveau 3 
Heures
Le : Samedi 5 juin 2021 de 16h00 à 17h00
English version below

Performance dans le cadre de l'exposition The Power of My Hands, Afrique(s) : artistes femmes 

Buhlebezwe Siwani explore les thèmes de la spiritualité et de la féminité à travers une pratique multimédia alliant photographie, sculpture, installation et performance. Grâce à son statut de sangoma (guérisseuse traditionnelle), elle ne cesse d'étudier et d'interroger les fondements du monde qui l'entoure. 
 
Au cours de sa résidence effectuée à la Cité internationale des arts à Paris, elle conçoit une installation et présente une performance questionnant les liens maternels et spirituels des femmes noires issues de la diaspora. 
 
C'est à partir d'un événement spitiruel emblématique de la culture sud-africaine qui a lieu tous les 1er janvier, au sein duquel l'ensemble de la population se retrouve pour nager et se libérer de ses péchés, qu'elle décide de s'emparer de la symbolique de la bouteille d'eau en tant qu'élément de rituel. 
 
 
Éléments biographiques :
 
Buhlebezwe Siwani : https://www.buhlebezwesiwani.com
Née en 1987 à Johannesbourg, Afrique du Sud.
 
2011
Diplômée d’un Bachelor of Fine Arts (BFA) à la Wits School of Arts, à Johannesburg (Afrique du Sud)
 
2015
Diplômée d’un Master of Arts in Fine Art (MAFA) à la Michaelis School of Fine Art, au Cap (Afrique du Sud)
Première exposition personnelle à la Michaelis Galleries, au Cap (Afrique du Sud) 
 
2017
Résidence d’artiste à la Het Vijfde Seizoen, à Amersfoort (Pays-Bas)

Vit et travaille entre Cape Town, Afrique du Sud, et Amsterdam, Pays-Bas.

 

Performance as part of the exhibition The Power of My Hands, Africa(s): Women Artists 

Buhlebezwe Siwani explores themes of spirituality and femininity through a multimedia practice that combines photography, sculpture, installation and performance. As a sangoma (traditional healer), she continues to study and question the foundations of the world around her. 

During her residency at the Cité internationale des arts in Paris, she conceived an installation and presented a performance questioning the maternal and spiritual ties of black women from the diaspora. 

It is from an emblematic spitirual event of South African culture that takes place every January 1st, in which the whole population meets to swim and free itself from its sins, that she decides to seize the symbolism of the water bottle as an element of ritual. 

 

Biographical landmarks :

 
Buhlebezwe Siwani: https://www.buhlebezwesiwani.com
Born in 1987 in Johannesburg, South Africa.
 
2011
Graduated with a Bachelor of Fine Arts (BFA) from the Wits School of Arts, Johannesburg, South Africa
 
2015
Graduated with a Master of Arts in Fine Art (MAFA) from the Michaelis School of Fine Art, Cape Town, South Africa
First solo exhibition at Michaelis Galleries, Cape Town (South Africa) 
 
2017
Artist residency at Het Vijfde Seizoen, Amersfoort (Netherlands)
Lives and works between Cape Town, South Africa, and Amsterdam, The Netherlands.