Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

Rencontre-discussion | Regard contemporain sur Eugène Leroy Événement, Conférence

Durée 1h30
Publics
Adultes
Personnes à mobilité réduite
Tarifs
Entrée libre*
*dans la limite des places disponibles
Sans réservation
Adresse
Salle Matisse - Niveau 3 du musée
Heures
Le : Jeudi 2 juin 2022 de 19h30 à 21h00

Rencontre discussion « Regard contemporain sur Eugène Leroy »
Dans le cadre de l’exposition Eugène Leroy, peindre

Présentée par Anaël Pigeat

Avec la participation des artistes, Nina Childress, Philippe Cognée, Sylvie Fanchon, Thomas Lévy-Lasne.

L’œuvre d’Eugène Leroy est longtemps restée confidentielle et fait aujourd’hui l’objet d’une redécouverte par le grand public. Il a en revanche fasciné les artistes depuis de nombreuses années. Certains d'entre eux partagent son approche radicale de la peinture. L'occasion d'une discussion avec quatre peintres de générations diverses, aux pratiques variées, qui ont tous attentivement regardé son œuvre.

 

Nina Childress : est une artiste peintre née en 1961 à Pasadena, USA, vivant et travaillant à Paris.
Issue de la scène punk alternative puis du collectif les Frères Ripoulin, elle n’a cessé de pratiquer la peinture depuis 1983. Ses œuvres figurent dans les collections du MAM, du Centre Pompidou, du Mamco de Genève, du Mac-Val, et de nombreux Frac. La rétrospective Body Body présentée actuellement à Bordeaux au Frac Méca coïncide avec la parution du catalogue raisonné 1081 Tableaux et de l’Autobiographie de Nina Childress par Fabienne Radi.

Nina Childress est représentée par la galerie Nathalie Karg (New York). Depuis 2019, elle est cheffe d’atelier à l’École des Beaux-Arts de Paris.

Philippe Cognée : est né en 1957 à Nantes où il vit et travaille. Ses toiles floues à la cire, chauffée puis écrasée, posent la question de l’épuisement de l’image et de la condition humaine dans son rapport à l’environnement urbain. Après avoir passé son enfance au Bénin, Philippe Cognée revient dans sa région natale dans les années 70. En 1982, il y obtient le diplôme de l’école des beaux-arts de Nantes, et c’est aux Beaux-Arts de Paris et d’Angers qu’il débute, en 1989, une carrière d’enseignant. Un an plus tard, il devient Lauréat de la Villa Médicis puis obtient le prix de Rome en 1991 avant d’être nominé au prix Marcel Duchamp en 2004. Ses oeuvres ont été exposées notamment en France (FRAC Auvergne, 2015), en Belgique (Galerie Daniel Templon, 2015), en Allemagne (Institut Français, 2006) ou encore aux Etats-Unis (Galerie Winston Wätcher, 2001).

Sylvie Fanchon : est née à Nairobi (1953), Sylvie Fanchon vit et travaille à Paris. Elle est diplômée des Beaux-Arts de Paris en 1980 et y enseigne depuis 2001. En 1987, sa première exposition personnelle est inaugurée à la galerie Françoise Palluel (Paris). Ses peintures sont caractérisées par des motifs sans signification apparente, par une économie de moyens (dont la bichromie) et par une méthodologie précise que l'artiste décrit comme une « entreprise de vérification de la véracité des perceptions que nous avons du monde ». Avec une cinquantaine d’œuvres dans les collections publiques, le travail de Sylvie Fanchon est présent dans plus de 15 grandes institutions françaises, dont le MAM Paris, le CNAP, le MAC VAL, le Centre Pompidou … et huit fonds régionaux d’art contemporain. Sylvie Fanchon a également bénéficié d’importantes expositions monographiques remarquées au CRAC à Sète (2015), au FRAC Franche-Comté (2018), à l’Espace de l’Art Concret (2019) ...

Thomas Lévy-Lasne : est un peintre né en 1980 à Paris. Il est représenté par la Galerie Les Filles du Calvaire et ancien pensionnaire de la Villa Médicis (2018-2019).
Aquarelles de fête, fusains de manifestations, dessins érotiques de webcam, peintures à l’huile de la solitude urbaine ou de la catastrophe écologique, il aborde d’une manière classique les sujets les plus divers et les plus contemporains.
Il anime depuis un an la chaine Twitch et Youtube « Les apparences » avec une heure d’interview d’un peintre contemporain de la scène française par semaine.

Anaël Pigeat : est critique d’art, diplômée du Courtauld Institute. Elle a été responsable du service culturel au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, puis rédactrice en chef de la revue Art Press pendant sept ans. Depuis 2018, elle est editor-at-large du mensuel The Art Newspaper France. Par ailleurs, elle contribue au cahier culture de Paris Match. Elle a été également chroniqueuse sur France Culture dans La Dispute (2014-2020), et productrice d’émissions Les Masterclasses et de la série À Voix Nue. Elle a écrit, notamment Cinéma Martial Raysse (Les Presses du réel), L’Art en mouvement (La Martinière), Effervescence de la peinture dans l’art contemporain (Flammarion)... Elle est aussi commissaire d’exposition, récemment Jennifer Douzenel, Out Of The Blue à l’UNESCO, Les Révélateurs à la galerie Christian Berst, Entre tes yeux et les images que j’y vois à la Fondation Pernod-Ricard.